IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Archives du tag “Pays basque”

Les Laguinge, une famille de chevaliers au XIIe siècle

Roland et Ferragut

Combat entre un chrétien et un musulman au XIIe siècle

Cet à partir du XIIe siècle que l’on peut écrire avec un peu de précision, l’histoire des territoires basques et Gascons, grâce aux documents écrits et recopiés par les hommes d’église. Une famille de chevaliers apparaît à plusieurs reprises dans les textes : les Laguinge.

On découvre les origines de leur puissance, leurs nombreux voyages jusqu’en Palestine, leurs relations compliquées avec les monastères.

Voir l’article de Robert Elissondo

Publicités

L’église de Montory

L’église Notre Dame de Montory domine le village qui l’entoure par sa hauteur et sa masse imposante. Elle est devenue une église fortifiée à la fin du Moyen Age, mais son origine est plus ancienne. Au cours de sa longue histoire, et jusqu’à une époque récente, elle a subi de nombreuses transformations.

Voir la présentation du monument par Robert Espelette.

Des personnes habitant Tardets nous ont confié un ensemble de documents d’un grand intérêt qui avaient appartenu à un jurat de la communauté de Montory au XVIIIe siècle. Nous y avons trouvé un contrat pour la restauration du décor intérieur de l’église daté de 1765.

Voir le texte du contrat de 1765 et la présentation par Robert Espelette.

Tardets dans l’association « Bastide 64 »

réunion bastide 27 mai 2016Vendredi 27 mai à, devant une quarantaine de personnes réunies à la salle Etxahun, Arnaud Villeneuve maire de Tardets a annoncé l’adhésion prochaine de sa commune à l’association « bastide 64 ». La réunion s’est poursuivie par une évocation du contexte historique de la création des villes neuves et bastides aux XIIIe et XIVe siècles, puis une présentation des arguments en faveur de l’adhésion. C’est toute une équipe qui s’est mobilisée pour monter un dossier de candidature convaincant. Et notre association est fière d’y avoir participé.

L’adhésion à « Bastide 64 » est non seulement un heureux aboutissement de cet important travail de recherche. Il constitue une reconnaissance de la valeur du patrimoine historique et architectural de Tardets, de la capacité de son équipe municipale et des habitants à défendre des projets collectifs. Monsieur le Maire nous a expliqué quels avantages la commune pouvait en retirer pour sa notoriété touristique, pour le dynamisme des commerces et des services.

On a pas fini d’entendre parler de Tardets, puisque c’est cette commune qui organise cette année la pastorale.

A lire pour aller plus loin : le contexte historique : villeneuves et bastides aux XIIIe et XIV par Robert Elissondo ;

les arguments de Tardets pour une adhésion à « Bastides 64 »

Mauléon est-elle un bastide : les éléments du débat présentés par Joël Larroque

 

Découverte du fonds d’un agent d’émigration à Tardets

En tête VignéIl y a quelques mois, nous étions prévenus qu’une caisse de vieux papiers était déposée sur un trottoir, à Tardets, en attente d’être amenée à la déchetterie. Grâce à la vigilance d’une habitante de la commune, nous avons pu la mettre à l’abri de la destruction, mais il s’en est fallu de quelques minutes. Ces documents proviennent de Jean Vigné, agent d’émigration à Tardets à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.   Lire la suite de la présentation du fonds Vigné

Voir l’arbre généalogique de la famille Vigné à la fin du XIXe et au début du XXe siècle

Voir la liste des émigrants inscrits sur les registres : listes par noms et par dates

: listes par communes et par dates

Voir des graphiques et des cartes pour étudier les émigrants partis entre 1885 et 1889

Lire des extraits de la correspondance de Jean Vigné

Le centenaire (suite)

20141128_201745Insoumis et déserteurs basques dans la Première Guerre mondiale

Longtemps oubliée ou évacuée des mémoires, la question des insoumis et des déserteurs dans la Première guerre mondiale mobilise les chercheurs depuis les années 1990, et elle intéresse l’opinion. Cela est particulièrement vrai au Pays basque, terre périphérique avec son identité propre. Nous savons qu’il y a eu ici des insoumis et des déserteurs, mais combien ? Quelles ont été les motivations de leur refus de servir dans l’Armée ? Faut-il y voir une résistance des Basques à la Guerre ?

Ce sont les thèmes qu’étudie depuis plus de trente ans, Jacques Garat. Après avoir mis en lumière l’importance des défections basques pendant la Première guerre dans un travail présenté en 1983 pour son DEA d’histoire à l’EHESS à Paris, il a poursuivi ses recherches.

Il en présente une première synthèse dans le livre Déserteurs et insoumis basques pendant la Grande Guerre, publié aux éditions Elkar.

Jacques Garat était à Mauléon le 28 novembre dernier. Lire le compte-rendu de sa conférence

Le centenaire dans les collèges et lycées de la Soule

Les élèves de troisième du collège Argia de Mauléon ont réalisé une exposition sur les monuments aux morts en Soule en français et en Basque. Voir l’exposition en version PDF (7.4 MO)

Voici des exemples des recherches faites par les élèves de Première ES du lycée du Pays de Soule

Simon Hastoy, un soldat souletin de la Première Guerre mondiale        Simon Hastoy, autre recherche

La frontière franco-espagnole au Pays basque entre 1914 et 1918

La guerre sous marine allemande sur la côte basque

Joseph Caubeyre, un soldat Béarnais dans la première guerre mondiale

Des voix de prisonniers de guerre basques de la Première guerre mondiale

Nous profitons cet article pour signaler à nos visiteurs, une passionnante découverte faite au musée d’ethnographie de Berlin : des enregistrements de prisonniers de guerre basques réalisés par des ethnologues allemands entre 1915 et 1918. Il s’agit d’extraits de plus de 70 chants ainsi que des récits, la plupart en souletin.  Des voix vieilles de presque un siècle nous sont parvenues presque intactes!

Voir la présentation du fonds sur le site de l’institut culturel basque.

Pastorales de femmes en Soule

Pastorale AlienorLa pastorale en Soule est une des rares formes de théâtre populaire qui se perpétue et se renouvelle depuis au moins deux siècles et demi. En avril-mai 2014, Jean-Michel Bedaxagar montait une pastorale intitulée Akitaniako Alienor dont les actrices étaient exclusivement des femmes. Une nouveauté? Non.

Maider Bedexagar explique que les pastorales de femmes sont presque aussi anciennes que celles interprétées par des hommes.  Voir son article

 

Centenaire de la Première Guerre mondiale

dessin soldats frontL’association Ikerzaleak est pleinement impliquée dans les manifestations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Elle a même une certaine avance, puisqu’elle travaille sur la mémoire de ce conflit en Soule depuis plus de dix ans.

Journées du Patrimoine, conférences

Les journées du Patrimoine de septembre 2014 en Soule ont été en partie consacrées au centenaire :
l’association des Amis du château fort a animé un parcours à travers les rues de Mauléon-Licharre, avec des figurants en costume d’époque.
Voir le texte de ce parcours écrit par Joël Larroque
Robert Elissondo a animé des conférences-débats sur la guerre de 1914-1918 et le Pays basque, à Mauléon et Saint-Jean-Pied-de-Port.                                                      Voir le texte de la conférence
Le 28 novembre 2014 à 18 heures, à la salle Iraty, Jacques Garat a présenté le résultat de ses recherches et son livre Déserteurs et insoumis basques pendant la Grande Guerre, aux éditions Elkar.

Exposition et livre

En 2004, nous produisions l’exposition : la Soule dans la guerre de 1914-1918. Celle-ci a été présentée à Mauléon en septembre 2014, à Licq en novembre et dans divers établissements scolaires : collège Argia de Mauléon, collège Manex Erdozaintzi à Larceveau, lycée professionnel Guynemer à Oloron, lycée du pays de Soule.           Voir l’intégralité de l’exposition au format PDF (version française).                        Attention à la taille du fichier : 9 MO

En 2006 paraissait le livre Mémoires de la Soule, une vallée du Pays basque dans la guerre.   Voir la présentation et un extrait du livre.

Le Pays Basque français dans la guerre 1914-1918, histoires et mémoires

Ikerzaleak est partie prenante d’un projet de recensement des soldats et de collectage de documents et de souvenirs à l’échelle de tout le Pays basque de France. Ce projet a reçu le label du comité national du centenaire.                                                                                                                            Voir la présentation du projet
Pour mener à bien cet ambitieux travail, nous avons besoin du concours de bénévoles dans le maximum de communes. Si vous souhaitez nous aider, contactez nous !

Archéologie. Les animations de l’été

Erretzü Des animations seront proposées en Soule pour les journées nationales de l’archéologie du 6 au 8 juin prochain, et pour le fête de la montagne basque du 15 juin au 31 juillet.

 Lande d’Erretzü au dessus de Tardets

Samedi 19 juillet : visite guidée de quelques sites funéraires protohistoriques situés entre Bagargi (Bagarguy) et Miragarate (Millagate) à Larrau.
Contact : D. Ebrard  06 74 79 82 77
Le rendez-vous est fixé à 11 h à Hegixuri (Irati) pour une visite commentée de l’exposition « 50 ans d’archéologie en Soule, hommage à pierre Boucher ».
À 12 h, au col de Bagargi nous présenterons la ciste de Bagargi située à 1342 m d’altitude, puis nous nous rendrons sur divers sites dont les tumulus-cromlechs de Miragarate IV et V situés à 1444 m d’altitude. (4 à 5 h de marche ou approche possible en voiture).

Dimanche 20 jvisite campuillet, visite guidée des camps protohistoriques et historiques situés autour de La Madeleine à Tardets.
Contact : Ph. Allard 06 76 08 51 82
Le rendez-vous est fixé à 10 h devant le cimetière de Tardets pour un possible covoiturage jusqu’au col de Sustary.
Lors de cette sortie, on visitera les camps d’Erretzü (700 m), La Madeleine (795 m) avec son autel votif romain, Lexegieta (653 m)  et Zerra (730 m). L’historique des recherches et les connaissances actuelles sur les enceintes de Soule seront présentées au cours de la journée. Depuis le sommet de La Madeleine (Argaine) on aperçoit plusieurs enceintes parmi la trentaine inventoriée en Soule.
Cette sortie est réservée à des personnes pouvant grimper dans la journée quelques  dénivelés de plusieurs dizaines de mètres.

L’exposition « 50 ans d’archéologie en Soule » est présentée à la salle Hegixuri à Irati jusqu’au 15 septembre

50 ans d’archéologie en Soule. Suite

Profil de Bison, grotte Etxeberri de Camou

Profil de bison, grotte Etxeberri de Camou

En septembre dernier paraissait le livre 50 ans d’archéologie en Soule, hommage à Pierre Boucher. Voir la présentation. Une exposition accompagne le livre. Elle a été présentée pour la première fois à Aussurucq pendant les journées du Patrimoine. Elle est désormais accessible en ligne.

Voir l’exposition : 16 panneaux, 9.4 MO. Attention au temps de téléchargement.

 

Connaissez-vous Etchebar?

Etchebar est la pluEtxebarre 1 réduits petite commune de Soule et du Pays basque par sa population. Son territoire se limite à une petite vallée où coule un affluent du gave Uhaitza. Dans cette espace réduit, l’agriculture continue à entretenir un paysage varié. Les vestiges de plusieurs enceintes fortifiées, d’exploitations minières, une riche toponymie, montrent l’ancienneté et la diversité des formes de l’occupation humaine. C’est ce que nous avons pu découvrir dans notre dernière exposition « Terre de Soule » grâce à une maquette réalisée par Denis Cassard avec le concours d’Allande Socarros.

Voir l’article d’Allande Socarros (basque et français)

Navigation des articles