IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Archives de la catégorie “Archéologie”

Enceintes fortifiées de Soule et du Pays basque

Madeleine 21 06 15Depuis quelques années un Groupe d’Étude des Enceintes de Soule, animé par Dominique Ebrard et Philippe Allard parcourt notre territoire. Les vestiges de fortifications sur les hauteurs se révèlent beaucoup plus nombreux qu’on le croyait jusque-là. Un vaste champ de recherche est ouvert, et pour l’instant les questions sont bien plus nombreuses que les réponses. Qui a pu aménager ces crêtes et ces versants, dans quel but, à quelles époques ?

Pour en débattre, ils ont organisé avec la commune de Tardets-Sorholus à l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie, une journée sur ce thème le 21 juin 2015 .

Jean-Luc Tobie (historien de l’Antiquité) et Jakes Casaubon (spécialiste de l’histoire du pastoralisme et de la toponymie des montagnes d’Eskual herri) étaient les invités d’honneur et un hommage leur fut rendu pour la qualité de leur travaux respectifs sur le Pays Basque.

Voir le compte rendu des conférences

Voir blog du Groupe d’étude des enceintes de Soule.

Publicités

Journées nationales de l’archéologie en Soule

affiche journées nationales de l'archéologieUn programme riche et varié, pour mieux connaître ou découvrir le passé ancien de la Soule et du Pays basque. Ces propositions s’adressent aux érudits et aux spécialistes comme aux simples curieux. La communes de Tardets est partenaire de la manifestation, avec notre association.

Samedi 20 juin.Balade archéologique aux dolmens d’Ithéhttps://i2.wp.com/journees-archeologie.fr/userdata/ja_fiche/1/1993/370_1993_vignette_A-31-ithe-1.jpg 1 au dolmen d’Ithé 2

avec Dominique Ebrard, responsable des fouilles de 1977 à 1987.

Ces dolmens simples, construits il y a près de 6000 ans, sont les plus anciennes architectures mégalithiques actuellement datées en Aquitaine.

Départ en co-voiturage depuis la Maison du Patrimoine de Mauléon-Licharre à 14h ou rendez-vous à 14h30 au dolmen d’Ithé 1 situé en bordure de route entre Aussurucq et Ahuzki.

Dimanche 21 juin. « Les enceintes du Pays Basque ».

Conférences de 10:30 à 12:30 : – Philippe Allard et Dominique Ebrard : Prospection-inventaire des enceintes de Soule.

– Jean-Luc Tobie : À propos de l’abandon simultané, au début du Ve siècle, de deux fortifications sur la voie des ports de Cize.

– Jakes Casaubon : Le toponyme iri et ses nombreux équivalents, leur relation avec d’anciens lieux fortifiés.

Salle Etxahun à Tardets. Près de l’office du tourisme au 1er étage.

Dimanche 21 juin : balade archéologique avec lecture de paysage autour du site de la Madeleine – Arrañemendi (795 m). Salle Etxahun

RDV sur place à 15 h 30 ou co-voiturage à partir de 15 h depuis les parkings du centre-ville et du cimetière.

Toutes les animations sont gratuites.

Renseignements :

Office du tourisme 05 59 28 02 37 et D. Ebrard 06 74 79 82 77

L’exposition « 50 ans d’archéologie en Soule, hommage à Pierre Boucher » prévue à Mauléon les vendredi 19 juin et samedi 20 juin est annulée. La salle d’exposition de la maison du Patrimoine est occupée par une exposition d’artistes locaux et de dessins d’enfants.

Voir l’exposition en ligne : 16 panneaux, 9.4 MO. Attention au temps de téléchargement.

Archéologie. Les animations de l’été

Erretzü Des animations seront proposées en Soule pour les journées nationales de l’archéologie du 6 au 8 juin prochain, et pour le fête de la montagne basque du 15 juin au 31 juillet.

 Lande d’Erretzü au dessus de Tardets

Samedi 19 juillet : visite guidée de quelques sites funéraires protohistoriques situés entre Bagargi (Bagarguy) et Miragarate (Millagate) à Larrau.
Contact : D. Ebrard  06 74 79 82 77
Le rendez-vous est fixé à 11 h à Hegixuri (Irati) pour une visite commentée de l’exposition « 50 ans d’archéologie en Soule, hommage à pierre Boucher ».
À 12 h, au col de Bagargi nous présenterons la ciste de Bagargi située à 1342 m d’altitude, puis nous nous rendrons sur divers sites dont les tumulus-cromlechs de Miragarate IV et V situés à 1444 m d’altitude. (4 à 5 h de marche ou approche possible en voiture).

Dimanche 20 jvisite campuillet, visite guidée des camps protohistoriques et historiques situés autour de La Madeleine à Tardets.
Contact : Ph. Allard 06 76 08 51 82
Le rendez-vous est fixé à 10 h devant le cimetière de Tardets pour un possible covoiturage jusqu’au col de Sustary.
Lors de cette sortie, on visitera les camps d’Erretzü (700 m), La Madeleine (795 m) avec son autel votif romain, Lexegieta (653 m)  et Zerra (730 m). L’historique des recherches et les connaissances actuelles sur les enceintes de Soule seront présentées au cours de la journée. Depuis le sommet de La Madeleine (Argaine) on aperçoit plusieurs enceintes parmi la trentaine inventoriée en Soule.
Cette sortie est réservée à des personnes pouvant grimper dans la journée quelques  dénivelés de plusieurs dizaines de mètres.

L’exposition « 50 ans d’archéologie en Soule » est présentée à la salle Hegixuri à Irati jusqu’au 15 septembre

50 ans d’archéologie en Soule. Suite

Profil de Bison, grotte Etxeberri de Camou

Profil de bison, grotte Etxeberri de Camou

En septembre dernier paraissait le livre 50 ans d’archéologie en Soule, hommage à Pierre Boucher. Voir la présentation. Une exposition accompagne le livre. Elle a été présentée pour la première fois à Aussurucq pendant les journées du Patrimoine. Elle est désormais accessible en ligne.

Voir l’exposition : 16 panneaux, 9.4 MO. Attention au temps de téléchargement.

 

50 ans d’archéologie en Soule, hommage à Pierre Boucher (1909-1997)

couverture 50 ans d'archéologie
Ikerzaleak publie « 50 ans d’archéologie en Soule » avec le concours de différents partenaires : la Communauté de Communes de Soule, la Commission Syndicale de Soule et la Mairie de Mauléon-Licharre, Leader Montagne Basque, Feader, le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et le Conseil Régional d’Aquitaine.
Les premières grandes découvertes archéologiques de la Soule – Xiberoa ont été réalisées par Pierre Boucher (1909-1997) qui est devenu un ardent militant pour la protection et la conservation de cet aspect du patrimoine local.
Nous avons regroupé dans cet ouvrage les résultats des principales fouilles archéologiques menées de 1950 à 2000 et nous présentons un premier référentiel  chrono-stratigraphique pour la Préhistoire et la Protohistoire de cette vallée pyrénéenne.
Une série de datations confirme et précise l’ancienneté de certains faits archéologiques dont l’intérêt scientifique est important.
Ce travail apporte un éclairage nouveau en ce qui concerne :
– L’occupation successive des grottes par les Néandertaliens et les Hommes Anatomiquement Modernes,
– L’ancienneté des premiers tumulus, dolmens, cistes et tumulus-cromlechs,
– L’aménagement et la réutilisation des camps et les nouveaux indices relatifs aux premiers siècles de notre ère.
Cet ouvrage a été réalisé avec la collaboration de plusieurs chercheurs : Ph. Allard, J.-P. Besson, J. Blot, J.-R. Bourhis, J. Casenave, D. Etchebarne, P.-P. Dalgalarrondo, M.-Chr. Delmasure-Bernes, M. Livache, J.A. Mujika Alustiza, R. Névéol, X. Peyran, Y. Raulin, A. Sáenz de Buruaga, D. Sarramagnan-Bettoli, M. Saule, R. Sentucq, A. Socarros, A. Tarriño, J.-L. Tobie, Cl. Urrutibéhéty et le Dr M. Valton.
Il est destiné au spécialiste, mais il intéressera aussi le lecteur grand public, par les pages de présentation et de conclusion, la qualité des dessins, des chronologies, des photos.

Lire un extrait : Historique des recherches archéologiques en Soule et débats ouverts par Dominique Ebrard et Jean-Luc Tobie

50 ans d’archéologie en Soule, hommage à Pierre Boucher, éditions ikerzaleak. 297p. 25 euros. Disponible dans les librairies de Mauléon, à la librairie Elkar de Bayonne, au centre culturel leclerc à Oloron.

Vous pouvez aussi commander le livre

Journées du Patrimoine 2013

journées patrimoine aussurucq 2013Elles se sont déroulées cette année les 14 et 15 septembre sur le thème « 1913-2013 : 100 ans de protection ». Notre association toujours présente pour organiser cette manifestation en Soule, s’est déplacée à Aussurucq à l’occasion de la sortie du livre 50 ans d’archéologie en Soule (voir ci dessus).

Dans la salle communale d’Aussurucq, un public attentif pour écouter la présentation du livre et de l’exposition consacrés à l’archéologie en Soule

Voici le compte rendu de ces journées par Joël Larroque

Un village fortifié de la fin de la préhistoire : Maidekoralia

Sur la route qui mène d’Alçay à Ahusqui un modeste panneau indique la piste qui conduit au col et à la vallée d’Oxibar, la Vallée du Loup. On est sur le versant sud-est du massif des Arbailles. Le paysage apparaît sauvage et austère : on devine que l’agriculture peine à se maintenir au milieu de ces versants rocheux. Pour tout promeneur curieux, c’est un site passionnant.

La colline de Maidekoralia d’après le site geoportail.fr

La vallée d’Oxibar n’est qu’un reste tronqué d’une grande vallée qui, il y a plusieurs millions d’années, descendait des abords du massif d’Irati. L’érosion en a fait disparaître toute la partie supérieure. C’est devenu une vallée sèche crevée de dolines où l’écoulement souterrain des eaux a multiplié gouffres et grottes.

A partir du col, en montant vers l’est, on peut gagner un petit sommet partiellement boisé d’où l’on a une belle vue sur « Ibareskuin », « la vallée de droite » avec ses nombreux petits villages. Le nom de cette colline « Maidekoralia » rappelle des personnages de la mythologie basque qui auraient vécu là. On voit encore très distinctement un long amas de pierre qui ceinture presque le sommet, manifestement oeuvre de la main de l’homme. C’est en réalité le reste d’une enceinte proto-historique. Le Pays basque compte une soixantaine de camps protohistoriques, la Soule une quinzaine. Celui-ci offre la particularité d’être entouré d’un mur de pierre. On appelle protohistoire cette époque de la fin de l’antiquité où des peuples vivaient encore dans la préhistoire alors que d’autres -notamment autour de la Méditerranée- développaient de prestigieuses civilisations dotées d’une culture écrite. Les habitants de la vallée de la Soule n’était alors que de modestes éleveurs qui ne connaissaient ni l’écriture ni l’organisation étatique.

Des sondages réalisés entre 1984 et 1986 par le Général Gaudeul ont permis d’en connaître un peu plus sur leur mode de vie. On a découvert des traces de feu, de tessons de poteries, un fragment de fibule, un peson de métier à tisser.

Ces modestes vestiges prouvent qu’il y avait à cet endroit dans les deux siècles précédant notre ère, sinon un village, du moins un campement durable.

Un fragment de poterie qu’on peut dater du 1er siècle avant J.C.

Sources : Francis Gaudeul : les enceintes protohistoriques dans Le Pays de Soule, Editions Izpegui.

Voir aussi : Georges Fabre Carte archéologique de la Gaule  : Pyrénées-Atlantiques.

La collection Boucher

Dominique Ebrad a bouclé l’inventaire de la collection de recherche de Pierre Boucher en 2007.

Actuellement un laboratoire spécialisé procède à la datation C14 de certaines pièces.

Dès que cette opération, financée par la Communauté des Communes « Xiberoa », sera terminée une équipe d’Ikerzaleak préparera des expositions thématiques : les grottes, les dolmens, les premiers éleveurs …

La première exposition sur la préhistoire du Pays de Soule, présentée dans la hall de la mairie de Mauléon au mois de juillet et août 2007, a été consacrée à la présentation des principaux éléments de la collection et à rendre hommage à Pierre Boucher.

Navigation des articles