IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Visite du nouveau Pôle de Bayonne des Archives départementales

En septembre 2010, notre association faisait don au département des registres de l’entreprise d’espadrille Cherbero qui nous avaient été cédés dans les années 1980. En visitant lundi 24 octobre dernier le nouveau pôle des Archives départementales à Bayonne nous avons pu découvrir comment ces documents étaient conservés.

Ceux qui s’imaginent les Archives comme un grenier poussiéreux encombré de vieux papiers, changeront totalement d’opinion en visitant le pôle d’Archives à Bayonne. Nous avons découvert un grand édifice, neuf, lumineux fonctionnel. La salle de recherches du public ouvre sur l’extérieur par de larges baies vitrées, et elle est dotée de nombreux ordinateurs. Nous avons été accueillis par Mme Banguio-Mendibil chef du pôle médiation culturelle et communication, et M. d’Alençon responsable du Pôle d’Archives de Bayonne et du Pays basque. Ce dernier nous a expliqué les raisons qui ont poussé le Conseil Général à créer ce nouveau site : la limite de capacité de conservation des Archives bientôt atteinte sur le site de Pau, la revendication des élus locaux que les documents concernant le Pays Basque soient conservés dans le territoire.

Mme Banguio-Mendibil a été ensuite notre guide dans les différentes salles et les réserves. Ces dernières constituent le cœur du bâtiment. On compte la capacité de rangement en kilomètres d’étagères. Sur 11 km disponibles à Bayonne, seuls 4 km sont pour l’instant occupés. Mais les salles se remplissent rapidement. Dans 20 ans on devrait atteindre les limites de la capacité du site. Ce ne sont pas seulement les Archives administratives qui sont conservées, mais aussi des archives communales. Plusieurs grandes communes du Pays basque sont partenaires du Pôle de Bayonne et du Pays basque et y ont déposé essentiellement leurs archives historiques : Bayonne, Biarritz, St Jn de Luz et aussi Mauléon-Licharre. Des particuliers peuvent confier leurs documents anciens, soit en les donnant au Département soit par un simple dépôt. Dans ce cas ils en restent propriétaires. Ils sont assurés de conditions de conservation optimales : des magasins à température et taux d’humidité constants ; des supports de rangement en carton ou en plastique spécifiques. Les documents sont triés, classés et pour certains numérisés. Les registres Cherbero entassés autrefois dans un hangar exposés à la pluie sont désormais protégés et accessibles aux chercheurs. Mme Banguio-Mendibil nous a montré un aperçu de la diversité des sources concernant la Soule conservées à Bayonne : registres de notaires dont certains datent du XVe siècle ; registres paroissiaux désormais consultables sur internet ; cartes et plans ; collection de cartes postales, et même des archives sonores Nous avons pu entendre un extrait la pastorale « Matalas » jouée à Paris en 1967.

Une visite très instructive, rendue agréable par l’excellent accueil qui nous a été fait. Nous sommes partis en regrettant que Bayonne ne soit pas plus proche de la Soule pour avoir la possibilité d’utiliser plus souvent un équipement d’une telle qualité.

Robert Elissondo

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s