IKERZALEAK

Etude, promotion et sauvegarde du patrimoine de la province de Soule en Pays Basque, de la préhistoire à nos jours

Le monument aux morts de Mauléon

En 1923, la commune de Mauléon inaugurait en grande pompe son monument aux morts, le plus important de la vallée.

Plusieurs centaines de donateurs ont contribué à la financer. Contrairement à beaucoup d’autres monuments aux morts, impersonnels, de facture médiocre, ou au message revanchard, il
nous émeut encore aujourd’hui par sa qualité et sa sincérité.

Son auteur, le sculpteur palois Ernest Gabard, était un rescapé de la Grande Guerre. Un grand père conduit son petit fils devant l’obélisque où sont gravés les noms de ceux qui sont tombés «  au champ d’honneur » entre 1914 et 1918. parmi ceux-ci, le nom du père. Son fils esquisse un geste de fierté, l’aieul marque encore son chagrin.  Avec simplicité et noblesse le monument exprime un aspect essentiel de l’esprit ancien combattant de l’époque : le deuil et le souvenir. Fait rare en Soule : le monument ne comporte pas de symbole chrétien.

L’obélisque est un symbole mortuaire laïque. Le sculpteur aurait créé ses personnages à partir de modèles réels.

R.E

Pour en savoir plus, voir un extrait de notre exposition : la Soule dans la guerre de 1914-1918.

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s